Partager :

Learn

Contribuer à l'avancée des connaissances scientifiques

À travers le programme LEARN nous contribuons à l’avancement des connaissances scientifiques sur la pollution de l’eau par les plastiques dont les conséquences sont encore largement méconnues.

En 2015, la première Odyssée a permis d’établir un état des lieux de cette pollution et d’initier des études scientifiques dont les résultats ont été publiés dans un premier rapport scientifique intitulé « Analyse quantitative et qualitative des débris marins plastiques collectés sur le littoral ». Les thèmes de recherche sont basés sur l’étude des macro-déchets et des microplastiques collectés sur les plages situées au cœur des « gyres » des océans Atlantique, Pacifique et Indien. Détails du programme LEARN en quelques points : 

 

U N   R A P P O R T  S C I E N T I F I Q U E

Grâce à cette expédition, nous avons attesté qu’une majorité des déchets plastiques se trouvant au cœur des océans sont de très petite taille. Qualifiés de « microplastiques » par les scientifiques, ils concentrent les polluants se trouvant dans l’eau et ont de nombreux effets toxiques sur les organismes marins.Une équipe de chercheurs de l’Université de Bordeaux en France, travaille actuellement sur ces données afin d’appréhender les effets éco-toxicologiques des microplastiques sur des cellules et des embryons de poissons. D’ici la fin de l’année, leur étude, basée sur la collecte faite par Race for Water, paraîtra dans une revue scientifique de renom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D E S   N O U V E L L E S   É T U D E S 

Cette année, Race for Water repart pour une nouvelle Odyssée (Odyssée 2017-2021) et poursuit son engagement contre ce fléau environnemental.  Avec ce nouveau départ, l’accent est mis sur la compréhension de cette pollution selon des axes de recherche tels que :

- La quantification de la pollution plastique

- L’impact des débris plastiques sur les écosystèmes

- La dégradation et toxicité du plastique

- Les effets écotoxicologiques des micro plastiques sur les chaînes alimentaires et la santé humaine. 

Le navire accueil deux projets d'études sur les micro-plastiques, EPHEMARE et WEATHER-MIC, programmes du projet d'étude européen JPI Oceans.

 

Dirigé par le Professeur Ricardo Beiras (Université de Vigo, Espagne), le projet EPHEMARE étudie les effets éco-toxicologiques des micro-plastiques sur les écosystèmes marins. Des scientifiques de l’Université de Bordeaux, de l’Université de Vigo et de l’Université d’Anvers ont réalisé tout début juillet des premiers échantillonnages de micro-plastiques à bord du Race for Water (eau de surface, sédiment, planctons et autres organismes aquatiques) autour des Bermudes.

D’autres scientifiques de l’Université de Bordeaux ainsi que des scientifiques de l’Université de Marche (Italie) viendront début octobre à bord du Race for Water pour effectuer des échantillonnages en Guadeloupe suivant un protocole similaire à celui utilisé aux Bermudes.

 

Mené par Dc. Annika Janhke (UFZ Leipzig, Allemagne) et Dr Hans Peter H. Arp (NGI, Norvège), le projet WEATHER-MIC vise à comprendre le vieillissement des micro-plastiques en milieu marin afin de mieux appréhender leurs interactions avec ce même milieu. Dr. Hans Peter Arp et deux autres scientifiques du NGI viendront à bord de Race for Water pour effectuer des échantillonnages de micro-plastiques à Cuba (sédiments immergés, eau, plancton) en collaboration avec 6 scientifiques cubains du CEAC (Cuba).

 

 

 

 

P L A T E F O R M E  " W A T E R  

G U A R D I A N   E X P E R T S "

Suite à sa première Odyssée, la fondation a également initié une plateforme de communication pour permettre d’échanger sur la problématique de la pollution plastique à l’international. Cette plateforme rassemble aujourd’hui toute une communauté d’experts rencontrés principalement durant les escales : chercheurs, organisations, associations, institutions, gouvernements, entrepreneurs et industriels.

 

 

 

P A R T E N A I R E S   S C I E N T I F I Q U E S   D E   L ' O D Y S S É E   2 0 1 5

- L’Ecole Polytechnique Fédéral de Lausanne au Laboratoire Central Environnement (GR-CEL) – Lausanne, Suisse : Identification et concentration des débris plastiques et micro-plastiques retrouvés. Rapport grand public disponible – lien vers le rapport scientifique R4W-EPFL à rajouter

- L’Université de Bordeaux au laboratoire UMR CNRS 5805 EPOC – Bordeaux, France: Effet toxicologique des micro-plastiques sur lignées cellulaires et larves de poissons. Résultats scientifiques en cours de rédaction pour une publication fin 2017

- L’Université de la Haute Ecole d’Ingénieurie de Fribourg – Fribourg, Suisse: Analyses des micropolluants adsorbés sur micro-plastiques. Résultats scientifiques de l’étude attendus pour fin 2017 »