Partager :

Séminaire "du déchet plastique à l'énergie" à Cuba

24.07.2017 Fondation

Lors de ce workshop, une trentaine d'experts cubains se sont joints à l'équipe de R4W pour aborder les thèmes de la pollution plastique des océans et de la transition énergétique. Chacun a pu découvrir le navire, démonstrateur du mix énergétique solaire-hydrogène-kite, et son exposition itinérante qui présente le rôle essentiel de l'océan et le défi que représente la pollution plastique.

Puis les présentations ont commencé avec la complicité du modérateur Manuel Fernandez Rondón de l’Agencia de Energia Nuclear y Technologías de Avanzada. Arianna García Chamero, biologiste au CITMA (Ministerio de Ciencia, Tecnología y Medio Ambiente), fût la première à prendre la parole. Et sa présentation sur l’étude inédite qu’elle mène concernant les effets des microplastiques sur l’écosystème marin cubain aura surpris plusieurs membres de l'audience qui ne connaissaient pas l'existence de ces particules et encore moins les risques environnementaux qui découlent d’une telle pollution. 

Camille Rollin, spécialiste des projets "Plastic Waste to Energy" de R4W a ensuite présenté la technologie Biogreen® développé par la société ETIA, partenaire technologique de la Fondation, qui permet de transformer des mélanges de déchets plastiques en gaz ou en électricité. Cette technologie est au cœur de la stratégie de la Fondation de créer une chaîne de valeur rentable pour les déchets plastiques afin d'inciter à leur ramassage et de les empêcher d’atteindre les océans.

Quatre interventions externes ont ensuite nourri les débats et permis de comprendre un peu mieux le contexte local. Odalys C. Goicochea Cardoso (directrice environnement du CITMA) a commencé par mettre en lumière les politiques environnementales de l’archipel et les futurs projets de lois et de normes grandement nécessaires pour améliorer la qualité de l’eau et de l’air de l'île.
Anaelys Saunders Vázquez, ingénieur lectrique pour Cuba Energia (CITMA) a poursuivi en présentant les nombreux projets en cours ou à l’étude pour augmenter la proportion d’énergies renouvelables dans l’offre cubaine à horizon 2030. Une intervention complétée par celle du Dr. Julio C Rimada Herrera, physicien au Cátedra de Energía Solar de la Universidad de La Habana, qui a démontré le potentiel et le déploiement de l’énergie photovoltaïque sur l’île. Enfin Tatiana Alonso Pérez (CEAC-CITMA) a clôturé la séance sur la gestion des déchets en prenant l’exemple de la ville de Cienfuegos. Cette dernière dispose d’un centre de recyclage traitant notamment le plastique (principalement PET, PE et PA). Et si aujourd’hui, les volumes traités restent encore trop faibles, cette initiative a le mérite d’exister dans une ville qui contient 2 décharges officielles pour une multitude de décharges sauvages à ciel ouvert situées pour la plupart au bord de l’eau (schéma malheureusement représentatif de trop nombreuses villes côtières dans le monde).