R4WO - Retour en images sur l'escale de Rodrigues

Partager :

02.10.2015

L’expédition Race for Water Odyssey a clos hier son escale de Rodrigues, où elle a prélevé des échantillons de déchets sur plusieurs plages de plusieurs îles de cet archipel de l'océan indien et rencontré plusieurs acteurs locaux. Retour en images sur cette escale pour comprendre comment la pollution touche cet archipel paradisiaque:

Kim Van Arkel, conseillère scientifique de la fondation Race for Water, nous donne plus de détails sur les analyses effectuées sur l’île de Gombrani :

« Nous nous sommes rendus de bon matin sur l’île de Gombrani grâce à l’aide des gestionnaires de zones côtières du groupe Sempa (South East Marine Protected Area). Nos observations sur place: une impressionnante quantité de macro déchets au niveau de la plus haute ligne de marée (à la limite entre le sable et l'herbe). Les gros déchets qui s’y déposent se décomposent très facilement en déchets de plus petite taille, certainement sous l’effet des rayons UV.

Nous avons réalisé deux premiers échantillonnages sur cette ligne. Le troisième a été réalisé au bord de l'eau. La plage avait été nettoyée il y a un mois par l’association Shoals et nos échantillons correspondent donc à 1 mois d'accumulation. En observant le bord de l'eau lorsque la marée montait, nous avons pu observer à nouveau une arrivée bien visible de déchets de taille moyenne à grande qui viennent s'échouer sur la plage. »

Les échantillons prélevés seront analysés par les équipes scientifiques de l’expédition à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (analyse typologique). Ils seront ensuite analysés à l’Université de Bordeaux (analyse de l’écotoxicité sur des larves de poisson) et à la HEIA de Fribourg (analyse des micropolluants adsorbés par les particules de plastique). Retrouvez plus d’information sur les résultats préliminaires sur les échantillons déjà analysés depuis le début de l’expédition en cliquant ici.

La prochaine étape de l’expédition se déroulera au Cap, en Afrique du Sud, et visera à sensibiliser le plus grand nombre. Retrouvez plus d’informations sur le programme en cliquant ici.

Notre solution à la pollution plastique

Le constat de la Fondation est clair : un nettoyage efficace des océans à grande échelle n’est pas réaliste. Traiter les déchets avant qu’ils n’atteignent l’eau est une nécessité. Notre objectif est donc de valoriser les déchets plastiques grâce à une technologie innovante permettant de les transformer en énergie.
Cette approche inspirée de l’entreprenariat social permet la création d’emplois, en particulier pour les plus démunis. De surcroît, ce procédé de production d’énergie engendre des bénéfices environnementaux importants en réduisant la pollution plastique de manière conséquente.


Suivez notre équipe sur le blog de l'Odyssée.

En avril 2017, Race for Water est repartie autour du monde pour une Odyssée de l’Espoir. A bord d'un navire révolutionnaire à propulsion mixte solaire-hydrogène-kite, l'équipe de la Fondation souhaite démontrer que la transition énergétique a commencé et que des solutions durables existent pour protéger l'océan des pollutions anthropogéniques.